Groupe Batiweb : Batirenover | E-travaux | Batiweb | CyberArchi
Suivez nous sur : Facebook Twitter

Recherche express
Recherche par famille de produits

Vous êtes ici : Décoration Maison > Actualités Décoration > Argent-financement > Sinistres > Dégât des eaux : réagir vite et bien

Dégât des eaux : réagir vite et bien

Recommander cet article
Imprimer cet article

Publié le 02 octobre 2009

Dégât des eaux : réagir vite et bien

Votre machine à laver a débordé et votre salle de bains est inondée ? Parez au plus pressé et sortez votre dossier d'assurance.


Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Les assureurs demandent toujours à leurs clients de les prévenir rapidement en cas de sinistre. Mais, le premier réflexe à avoir, c’est bien de faire cesser les dégâts !  On appelle cela “agir en bon père de famille”. Vous devez donc tout mettre en oeuvre pour éviter l’aggravation du dommage : fermer le robinet d’arrivée d’eau, éponger… Si l’inondation s’est produite en votre absence et que vous habitez dans un immeuble en copropriété, il se peut que l’eau ait eu le temps de s’infilter dans les murs et le sol. Dans ce cas, n’hésitez pas à aller voir vos voisins du dessous pour les alerter et leur demander s’ils constatent des infiltrations.

Dressez un constat

Si l’eau a pénétré chez votre voisin, dressez un constat amiable. Le principe est identique au constat amiable automobile. Vous devez répondre d’un commun accord aux questions portant sur la cause du sinistre (cadre supérieur du formulaire). Puis, chacun séparément doit remplir la colonne le concernant (A et B) et répondre par une croix aux questions situées au milieu du constat. Vous devez enfin signer le document tous les deux. Chacun de vous doit ensuite envoyer un exemplaire du constat à son propre assureur.

5 jours pour déclarer

Vous avez 5 jours pour signaler le sinistre à votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. Si vous avez dressé un constat amiable, vous devez le lui adresser en même temps.
Si, le jour de l’inondation, après avoir correctement épongé et séché, vous ne constatez pas de dégâts, inutile de signaler le dommage à votre assureur. En revanche, si des dégâts apparaissent plusieurs mois après les faits (décollement du papier peint, moisissures sur les murs…), il est encore temps d’agir. Envoyez alors une lettre recommandée à votre assureur dans les 5 jours suivant la découverte des dégâts. 

Conseil
: si vous avez des dégâts de très faible importance (exemple : un épilateur, rasoir ou tout autre petit appareil électrique de faible valeur, posé à même le sol, a été “noyé”), inutile de déclarer le sinistre à l’assureur. En effet, la plupart du temps, votre contrat laisse une franchise à votre charge.

Pas de travaux sans accord de l’assureur!

Ne commencez pas les travaux de réfection de votre sol ou de vos murs, endommagés par un dégât des eaux, tant que vous n’avez pas eu le feu vert de l’assureur. En effet, si vous espérez obtenir une indemnisation, il faut au préalable –sauf pour les dommages très minimes- que l’expert de la compagnie se déplace. Il évaluera les dégradations et chiffrera le montant nécessaire à la remise en état. Cette évaluation faite, l’assureur déclenche l’indemnisation. Celle-ci peut consister en un chèque, à charge pour vous de faire ou de faire faire les travaux. Mais de plus en plus nombreuses sont les compagnies qui vous envoient un artisan avec qui elles ont l’habitude de travailler pour réaliser le travail.

Patricia ERB


Recommander cet article
Imprimer cet article

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Les personnes qui ont consulté cet article ont également consulté

Les bons réflexes en cas de cambriolage

Sous le choc, on n'a pas toujours les réflexes appropriés. Pourtant, pour faire jouer votre assurance contre le vol, certaines démarches s'imposent.

Catastrophe naturelle : quelle indemnisation?

Après le choc d'avoir subi une inondation, la désolation devant les dégâts causés à vos biens, vient une question : mon assurance jouera-t-elle ?

Comment sont indemnisés les bobos de l'hiver ?

Neige, grêle, tempête, gel… Ces événements climatiques ne constituent pas des catastrophes naturelles. Les chutes, inondations, infiltrations qu'ils peuvent...

Voir tous les articles

Le conseil déco du moment


Dkomaison sélectionne pour vous

Notre clin d'oeil gourmand

La sélection d'actus flux RSSicone RSS

Top recherche

Pilier de clôture Steel'in Weser Miroir connecté Dallage Opus Richelieu Weser Véranda ARCHITEKT SO, la fenêtre personnalisable Boite à eau Tuyaux de descente Tuyaux de descente rectangulaire lisse STOP ONE Gamme Balustrade Weser

Produits déco du mois

Recherche express
Recherche par famille de produits