Groupe Batiweb : Batirenover | E-travaux | Batiweb | CyberArchi
Suivez nous sur : Facebook Twitter

Recherche express
Recherche par famille de produits

Vous êtes ici : Décoration Maison > Actualités Décoration > Conseils-bons plans > Infos des consommateurs > Propriétaire, locataire : qui doit installer le détecteur de fumée ?

Propriétaire, locataire : qui doit installer le détecteur de fumée ?

Recommander cet article
Imprimer cet article

Publié le 03 octobre 2012

Propriétaire, locataire : qui doit installer le détecteur de fumée ?

Tous les foyers français ont jusqu'au 8 mars 2015 pour s'équiper d'un détecteur de fumée. Propriétaire, locataire, à qui revient cette responsabilité. Comment et par qui l'installer. Pourquoi il ne faut pas attendre. Explications.


Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?



Pourquoi s’équiper d’un détecteur de fumée
Les incendies domestiques n’arrivent pas qu’aux autres, pour preuve : un incendie se déclare toutes les 2 minutes et très souvent la nuit. Ils sont à l’origine de près de 800 décès par an, un chiffre qui pourrait diminuer grâce notamment au détecteur de fumée.

Une loi qui sauve des vies
La loi Morange et Meslot, n° 2011-36, parue au journal officiel le 10 janvier 2011, impose à tous les foyers français de s’équiper d’au moins un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) d’ici le 8 mars 2015. L’adoption de cette loi est très peu connue du grand public et concerne tous les logements individuels. Le DAAF doit présenter deux caractéristiques. Il doit détecter les fumées émises dès le début de l’incendie et émettre un signal sonore suffisamment fort pour alerter les occupants du logement.

Qui doit installer le détecteur de fumée
C’est à l’occupant du logement, qu’il soit propriétaire ou locataire, d’acheter et d’installer le  détecteur de fumée. Il doit également veiller à son bon fonctionnement. Pour les locations  saisonnières, les locations meublées, les logements de fonction et les foyers, c’est au propriétaire de veiller à l’installation et au bon fonctionnement du DAAF. Le décret d’application stipule que l’assuré doit remettre une «attestation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie par l’occupant ou le propriétaire ou l’organisme exerçant les activités d’intermédiation locative et de gestion locative sociale».

A poser soi-même en quelques minutes

Fourni avec vis et chevilles, le détecteur est facile à poser, l’installation se fait en 10 minutes avec l’aide d’une perceuse. Il est déconseillé de le fixer avec de la colle ou du double face, même très résistants.

Le prix moyen du détecteur : entre 15 et 30 €

Disponibles dans tous les magasins de bricolage, les Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée  (DAAF) représentent un budget accessible qui se situe autour de 15€. Le prix évolue ensuite selon les options additionnelles proposées sur le produit. En détectant les fumées émises, dès le début d’un incendie, et en émettant un signal sonore, le DAAF permet d’avertir les personnes se situant dans le logement, indispensable la nuit lorsque la maison est endormie.

Logo CE obligatoire et certification NF
 Au-delà du marquage européen CE (EN 14604) obligatoire sur les DAAF depuis mai 2007, il est recommandé de choisir un DAAF doté de la certification NF. Cette certification est délivrée par l’AFNOR, organisme indépendant assurant le contrôle régulier du marché. Elle constitue un gage supérieur de fiabilité et d’efficacité, grâce aux contrôles réguliers mis en place.

Recommandations d’installation
Dans les pièces mansardées, le détecteur devra être positionné à moins de 90 cm du point le plus  haut du plafond. Enfin, il faut veiller à installer son détecteur à plus de 1,50 m d’un luminaire et à plus de 3 m d’une source de vapeur. Il est important de ne jamais peindre un détecteur même si celui-ci donne l’impression de défigurer votre plafond !


 

En savoir plus


Kidde propose une assistance téléphonique au 01 49 39 41 43

Sur  www.kidde.fr, une vidéo explicative étape par étape de l’installation d’un DAAF est disponible, vous pourrez aussi établir un diagnostic sécurité personnalisé afin de connaître le nombre de détecteurs à placer dans son habitation.

Par exemple, pour une maison ou un appartement sur 1 niveau, d’une superficie comprise entre 70m2 et 120 m2, possédant une chaudière à gaz, Kidde recommande de s’équiper de 2 détecteurs de fumée, d’un détecteur de monoxyde de carbone et d’un extincteur.

Plus d'informations sur Attentionaufeu.fr

Mauve Depreux
Recommander cet article
Imprimer cet article

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Les personnes qui ont consulté cet article ont également consulté

Antennes-relais : l'union fait la force !

Il n'existe pas beaucoup de moyens de lutter contre l'implantation d'une antenne-relais près de chez soi. Mais en s'unissant, on a plus de chances…

A chaque projet son type de scie

Scie sauteuse, scie circulaire, à onglet ou japonaise... Les scies nous font tourner la tête ! Comment bien choisir sa scie ? Petit focus pour faire le bon choix.

Faut-il rénover sa véranda ? Conseils d'experts

Vous avez une véranda depuis plus de 10 ans et souhaitez bénéficier des innovations techniques ? Olivier Cros, directeur de la marque Installux et Jean-Luc Breton,...

Un robot rigolo pour la maison

Avez-vous déjà eu l'envie ou le besoin de communiquer avec vos proches alors que vous étiez loin de chez vous, de surveiller vos animaux domestiques pendant un...

Une étiquette santé environnementale pour la décoration et la construction

Depuis le début de la semaine, une étiquette indique le niveau d'émission de polluants volatiles des produits de décoration et des matériaux de...

Surveiller plus facilement sa consommation d'eau

Être alerté par SMS ou email d'une fuite d'eau chez vous, bénéficier d'une assurance sur la surconsommation d'eau liée à une fuite ou encore...

Le poêle à bois : un chauffage d'appoint idéal et économique

Se chauffer, ça coûte cher et le poêle à bois est parfait comme mode de chauffage complémentaire. A bûches ou granulés, comment choisir ?...

Echanges d'appartements : une formule gagnant-gagnant

Une villa en Floride contre votre appartement parisien ? Un rêve accessible grâce à des sociétés dont l'activité consiste à mettre en...

Gazon en rouleau : les avantages et inconvénients

Si les avantages du gazon en rouleau sont évidents, ses inconvénients ne doivent pas être ignorés. Voici un petit guide qui vous aidera à y voir plus clair.

Quel chauffage pour ma véranda ?

Chaque hiver, la question du mode de chauffage le plus adapté à la véranda se pose. Pour enfin savoir comment bien la chauffer, Marie-Christine Rouzier, responsable...

Voir tous les articles

Cette semaine, gros plan sur...

Le produit du mois

Le conseil déco du moment


Dkomaison sélectionne pour vous

Notre clin d'oeil gourmand

La sélection d'actus flux RSSicone RSS

Top recherche

VMC Double flux - Modulo autoréglable et hygroréglable RADIATEUR SHANGAÏ ECO DOMO Cheminée Heterofocus Cuisine IXINA Canto 404 Béton à base de billes CXB Styrochape® [CAN336] VMC Simple Flux Autoréglable - Sékoïa Entretien du cuir Savon Brecknell Sense Dual Aquilus Piscines Pompes à chaleur AQUI SOFT Mastic Naturel pour Bois

Réalisez votre bilan énergétique gratuit

Produits déco du mois

Recherche express
Recherche par famille de produits