Groupe Batiweb : Batirenover | E-travaux | Batiweb | CyberArchi
Suivez nous sur : Facebook Twitter

Recherche express
Recherche par famille de produits

Vous êtes ici : Décoration Maison > Actualités Décoration > Experts maison/jardin > Décorateurs et coaches > La luminothérapie : vaincre le blues hivernal, c'est facile !

La luminothérapie : vaincre le blues hivernal, c'est facile !

Recommander cet article
Imprimer cet article

Publié le 13 décembre 2013

La luminothérapie : vaincre le blues hivernal, c'est facile !

Le soleil vous manque et l'énergie aussi ? Pour combattre le blues hivernal, rien de mieux que la luminothérapie. Clémence Pernel vous aide à retrouver naturellement la bonne humeur et le moral.


Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?


 
 
DkoMaison : Tout d’abord, qu’est-ce que la luminothérapie ?

Clémence Pernel: la luminothérapie, aussi appelée photothérapie, est un moyen naturel de retrouver son énergie. Les lampes de luminothérapie sont souvent conseillées en automne et en hiver car c’est quand les jours raccourcissent que nous sommes moins exposés à la lumière. Réfugiés dans nos maisons ou au bureau, l’éclairage est souvent faible et mal adapté. Il faut savoir que c’est grâce au soleil que notre corps arrive à réguler son horloge interne. C’est pour cela qu’en hiver, notre moral est en berne, tout comme notre énergie. Ces lampes, comme le soleil, permettent la sécrétion de cortisol aussi appelée « l’hormone du bonheur » qui dynamise et permet de lutter contre le stress.

 
Dkomaison : Quelles sont les vertus de ces lampes ?

C.P : Ce sont de véritables antidépresseurs naturels pour chasser la dépression saisonnière hivernale qui se manifeste par des troubles de l’humeur, du sommeil mais aussi une augmentation significative de l’appétit, un manque de dynamisme, voire une perte de libido ! Le manque de lumière a beaucoup plus d’incidences que ce nous pouvons imaginer.

 
DkoMaison : Sont-elles efficaces pour guérir toutes les insomnies ?



C.P : Ça dépend. Certaines personnes souffrants d’insomnies dûes à un cycle du sommeil mal synchronisé seront ravies de constater les effets positifs de la luminothérapie. Cependant, pour ceux qui souffrent d’insomnies sévères ou d’un autre dysfonctionnement cela n’aura pas vraiment d’effet. La photothérapie permet de réguler son organisme, vous serez donc naturellement attirés par votre lit à une heure plus raisonnable. Pour le réveil, il existe des simulateurs d’aube. Il ne faut pas les confondre avec des lampes de luminothérapie mais c’est un produit idéal pour ceux qui ont des problèmes de sommeil. Même après une mauvaise nuit, le simulateur d’aube permet de se réveiller tout en douceur, progressivement par une lumière d’intensité idéale pour éviter de se réveiller « déjà fatigué ».

 
DkoMaison : Des études ont-elles prouvées l’efficacité de ces lampes ?


C.P : Saviez-vous qu’au départ, cette méthode était appliquée en asile psychiatrique ? Pendant longtemps, la luminothérapie était réservée au domaine clinique. La mise en vente sur le marché de lampes de luminothérapie a tout bouleversé, d’autant plus qu’il s’agit d’une thérapie très simple à suivre à domicile. Les experts du sommeil et de la santé n’ont d’ailleurs pas fini de se pencher sur le sujet, ils développent des produits de plus en plus efficaces.
 
 
DkoMaison : À quelle saison commencer la luminothérapie ?




C.P : Le mieux est de commencer à la période automnale ou dès les premiers symptômes de fatigue.  Sachez que notre corps à besoin de 2500 lux par jour pour se sentir en forme. En hiver, nous n’en recevons que 1500 ! Mais il n’y a pas vraiment d’indication précise. La luminothérapie peut se pratiquer toute l’année selon l’activité que nous pratiquons. Ces lampes peuvent être très pratiques pour les travailleurs de nuit par exemple.

 
DkoMaison : Mais qu’est-ce qu’un lux ?

C.P : C’est la lumière que procure une bougie à un mètre de distance. Le simulateur d’aube, lui produit 250 lux au maximum à l'inverse des lampes de luminothérapie pouvant atteindre 2500 lux.

 
DkoMaison : Quel moment de la journée est le plus propice pour bénéficier des vertus de la luminothérapie ?

C.P : En réalité tout dépend de ce que l’on veut traiter. Pour retrouver la pêche, le matin est le moment idéal. Pour éviter le coup de barre d’après déjeuner, une séance après le repas vous permet de recharger vos piles. Pour les personnes âgées qui s’endorment trop tôt et se réveillent donc au milieu de la nuit, une séance en début de soirée entre 20h et 21h.
 
 
DkoMaison : Comment de temps utiliser ces lumières ?

C.P : C’est très simple ! Pour vaincre le blues hivernal, faites une cure de 2 à 4 semaines. Cependant les effets se feront ressentir dès le 3 ou 4ème jour ! Placez-vous à une distance de 20 à 40 cm de la source lumineuse et gardez vos yeux ouverts pendant trois quart d'heure
voire 1 heure. Surtout ne fixez pas la lampe, il suffit  que la lumière atteigne vos yeux. Pendanr ce temps, lisez un bon livre, faites une épilation ou travaillez ! Cette thérapie est loin d’être contraignante. Après  la cure, faites des séances 3 à 4 fois par semaine ou dès que vous ressentez une baisse d’énergie.


 
DkoMaison : Des conseils pour optimiser ses séances?

C.P : Il est cliniquement prouvé qu’il vaut mieux rester longtemps et loin de la source lumineuse pour ressentir les effets de la luminothérapie. Cela dit, il existe un nouveau type de lampe de luminothérapie encore plus efficace: la lumière bleue ou à ondes courtes. 
 

  
DkoMaison : Ces lampes sont-elles énergivores ?

e : Non, ces lampes sont en général équipées d’ampoules de 85 watts. La consommation électrique est donc inférieure à celle d’une ampoule classique de 100 watts. 

 
DkoMaison : Des contre-indications à ne pas négliger ?

Clémence : Oui, les personnes ayant soufferts de problèmes oculaires sont invitées à demander l'avis de leur médecin généraliste avant toute utilisation. N’oubliez pas non plus qu’il ne faut pas fixer la lumière, cela vous abîmerai les yeux. Enfin, les personnes bipolaires doivent aussi éviter ces lampes.

 
DkoMaison : Combien coûte en moyenne une lampe de luminothérapie ?

Clémence : Chez Phillips, la première lampe de luminothérapie est proposée à partir de 160€. Les simulateurs d’aube, plus accessibles sont disponibles à partir de 80€.

 

 
La gamme Philips.


  En savoir plus 


Clémence Pernel

Chef de projet chez Philips 



Dorine Lamo


Lire aussi :Comment utiliser le bleu canard dans sa deco ?
                 Bien se tenir à table avec Nadine de Rothschild
                 Et si la cave représentait notre subconscient
Recommander cet article
Imprimer cet article

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Les personnes qui ont consulté cet article ont également consulté

Comment utiliser le bleu canard dans sa déco ?

Le bleu canard, on adore mais dans sa déco, comment éviter le faux pas ? Catherine Filoche, coloriste chez Dulux Valentine vous donne quelques conseils pour maitriser cette...

Montre-moi ta maison je te dirai qui tu es: chez Sandra (2/4)

Voici comme promis notre nouvelle maison d'internaute décryptée par la décoratrice Bénédicte Régimont! Cette semaine, découvrez ce que...

Créez une ambiance de Noël avec Sophie Ferjani de «Maison à vendre» (M6)

Vous avez sûrement déjà vu son (très) joli minois dans « Maison à vendre » diffusée sur M6 ! Sophie Ferjani est en effet la reine du...

Bureaux de style : ils font et défont les tendances

On vient à peine d'entrer dans l'automne, et déjà, les magazines présentent la tendance mode et déco de l'été ! Qui sont donc ces gens qui...

Relooker sa cuisine : conseils de pro

Si vous rêvez d'une cuisine conviviale, suivez les conseils de Catherine Dupin, auteur du livre "Bien penser sa cuisine, c'est malin!".

Avant/Après : aménager un espace cuisine/salon/bureau

Découvrez notre avant/après d'un appartement parisien de 60 mètres carrés orchestré par Aude, une décoratrice d'intérieur. L'idée :...

Bien se sentir chez soi : conseils de coach

Bien se sentir chez soi, c'est important, et pas toujours évident : on ne sait pas forcément quoi faire ni comment. Anne Querard, coach en décoration...

Bien se tenir à table avec Nadine de Rothschild

Bien se tenir à table est un art, ce n'est pas Nadine de Rothschild qui dira le contraire ! Petite mise au point avec la baronne sur les bonnes manières afin d'être...

Ranger, oui... mais comment faire ? Interview de coach

Parce que ranger sa maison se transforme parfois en véritable cauchemar, un conseil en organisation personnelle propose quelques gestes simples à effectuer pour un rangement...

Agnès Emery : « Une bonne idée et un bon dessin ne suffisent pas… »

Agnès Emery, décoratrice touche-à-tout, privilégie les matières naturelles et la fabrication artisanale. Elle nous invite à partager son univers,...

Voir tous les articles

Cette semaine, gros plan sur...

Le produit du mois

Le conseil déco du moment


Dkomaison sélectionne pour vous

Notre clin d'oeil gourmand

La sélection d'actus flux RSSicone RSS

Top recherche

SikaLatex® Véranda SERENITY Portes sectionnelles industrielles SAFIR Isotec, Thermotec & Cristal Porte de garage sectionnelle ISO 45 : le choix de la qualité et de la personnalisation Porte basculante résidentielle SAFIR Mélodia Balustrades Méditerranéennes Weser Collection ÉLARA Pilier de clôture Steel'in Weser Trend SikaTop® Enduit Peinture Piscines

Produits déco du mois

Recherche express
Recherche par famille de produits