Groupe Batiweb : Batirenover | E-travaux | Batiweb | CyberArchi
Suivez nous sur : Facebook Twitter

Recherche express
Recherche par famille de produits

Vous êtes ici : Décoration Maison > Actualités Décoration > Immobilier > Marché de l'immobilier > Marché de l'immobilier : les indicateurs virent au rouge

Marché de l'immobilier : les indicateurs virent au rouge

Recommander cet article
Imprimer cet article

Publié le 20 février 2009

Marché de l'immobilier : les indicateurs virent au rouge

Les études se succèdent et enfoncent chaque fois un peu plus le clou : le volume des transactions et les prix devraient continuer de baisser en 2009.


Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Parue en janvier, la note de conjoncture immobilière des Notaires de France dresse le constat d’une baisse des volumes des ventes en 2008 de 25 % dans l’ancien, soit 600 à 650 000 ventes en 2008 contre 2007.
Dans le neuf, la note reprend le chiffre d’une chute des ventes de 44 % annoncée par la Fédération des Promoteurs Constructeurs. Concernant les prix, elle fait état d’une baisse “modérée, non générale, et non uniforme, la baisse étant d’autant plus importante dans les secteurs où les prix ont trop rapidement progressé ces dernières années”.

Quant aux prévisions pour 2009, elles ne sont pas trop alarmistes. Si les notaires anticipent une baisse “sensible” des prix sur le marché rural, hors agglomérations et Ile de France, en grandes agglomérations en revanche, dans les quartiers non privilégiés, ces professionnels n’envisagent que 5 % de baisse et une relative stabilité dans les quartiers d’excellence ou à Paris.

Recul de 14 % dans l’ancien en 2009

Mais depuis cette note de conjoncture, d’autres études sont parues et semblent beaucoup moins optimistes. Ainsi, une étude de la banque HSBC, titrée “la crise s’installe”, prévoit que les prix de vente de l’ensemble des logements diminueront en 2009 de 6 % (5 % pour les seuls logements neufs) par rapport à 2008. Une baisse qui ne serait toutefois pas suffisante pour solvabiliser les ménages, à telle enseigne que les prix devraient encore continuer de baisser en 2010, d’après l’établissement financier.

De son côté, le courtier en ligne Empruntis table sur un recul de 14 % dans l’ancien. Quant au marché du neuf, il pâtirait d’un délai d’écoulement des logements allongé à 18 mois au lieu de 10-12 enregistrés au premier trimestre 2008.


Patricia ERB
Recommander cet article
Imprimer cet article

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Les personnes qui ont consulté cet article ont également consulté

Quand faut-il payer la plus-value ?

Vous la redoutez, vous espérez y échapper… la plus-value immobilière viendra-t-elle grignoter les fruits de la vente de votre logement ? Règles d'imposition et...

Propriété : la réalité du marché transforme les mentalités

L'observatoire Caisse d'Epargne www.groupe.caisse-epargne.com divulgue les résultats de sa grande enquête sur le parcours résidentiel des français : la crise...

Maisons à la campagne : les prix augmentent encore !

Avec un prix moyen de 220 000 €, le prix des maisons à la campagne a augmenté de 6,8 % en 2007. Route, train, avion, l'amélioration des moyens de transport contribue...

Baisse et attentisme sur le marché de l'immobilier

Organisations professionnelles, réseaux d'agents immobiliers, notaires… Chacun y va de son étude et de ses indicateurs. À la baisse, sans être alarmants.

Voir tous les articles

Le conseil déco du moment


Dkomaison sélectionne pour vous

Notre clin d'oeil gourmand

La sélection d'actus flux RSSicone RSS

Top recherche

Votre installation en toute confiance

Produits déco du mois

Recherche express
Recherche par famille de produits