Les clés de la qualité pour changer ses fenêtres

Publié le 13/12/2016 - Imprimé le 21/09/2019

Les clés de la qualité pour changer ses fenêtres

Changer ses fenêtres n'est pas anodin. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte : cadres, joints, vitrages, quincailleries, installation … Il est donc important de suivre ce projet et les étapes clés avec un professionnel.


Pourquoi changer ses fenêtres ?

Les raisons peuvent être nombreuses, il faut donc savoir établir les priorités :

- Amélioration du confort acoustique

- Etanchéité à l’air et à l’eau

- Une meilleure isolation pour faire des économies d’énergie

- Une meilleure lumière et plus de chaleur

- Plus de sécurité contre les effractions

- Aspect esthétique

- Augmenter la valeur patrimoniale du bâtiment

 

Choisir son professionnel pour faire les travaux?

Il est important de faire établir un diagnostic technique par un professionnel, seul apte à prescrire les meilleures solutions en tenant compte de l’existant. La qualification RGE (« reconnu Garant de l’Environnement ») permet de vous aider dans votre choix et de distinguer les entreprises qui ont adhéré à une démarche qualité. Cette qualification conditionne l’accès aux incitations fiscales destinées à encourager les économies d’énergie. Il existe environ 60 000 entreprises du bâtiment certifiées RGE. Vous pouvez vérifier si une entreprise est bien RGE sur le site www.renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

 

Quels critères pour des fenêtres de qualité

- Les matériaux

La fenêtre a plusieurs rôles : apporter de la lumière, un confort acoustique et thermique, une bonne aération du logement et contribuer à l’esthétisme de la maison.

- Le choix du vitrage isolant

Le vitrage répond à plusieurs impératifs : isolation thermique et phonique, apport de lumière, sécurité… De ces critères découlent le choix d’un vitrage isolant, son épaisseur, ou le type de verre (trempé, armé, feuilleté…)

- Les performances des fenêtres

Les différents critères pour la performance énergétique sont :

> Le coefficient de transmission thermique (Uw) : il caractérise la performance thermique de la fenêtre dans son ensemble. Plus l’Uw est bas, plus la fenêtre sera isolante

> Le facteur solaire (Sw) qui traduit la capacité de la fenêtre à transmettre la chaleur d’origine solaire à l’intérieur de la maison. Plus le Sw est grand, plus la quantité de chaleur transmise est importante (chiffre compris entre 0 et 1)

> Le facteur de transmission lumineuse (TLw) qui traduit la capacité de la fenêtre à transmettre la lumière d’origine naturelle dans la maison. Compris entre 0 et 1, plus le TLw est grand, plus la quantité de lumière naturelle est importante.

 

Bénéficier des aides liées à l’éco-conditionnalité et à la rénovation énergétique

Depuis le premier septembre 2014 pour l’éco-prêt à taux zéro et le 1er janvier 2015 pour le CITE, les aides publiques à la rénovation énergétique des logements sont soumises au principe d’éco-conditionnalité qui requiert de faire appel à des entreprises et artisans titulaires du label RGE.

- L’éco-prêt à taux zéro : accessible sans conditions de ressources pour financer un ensemble de travaux d’amélioration  de la performance énergétique et disponible jusqu’au 31/12/2018. Il est accessible à tous les propriétaires, qu’ils soient occupants ou qu’ils louent leur logement. Le montant du prêt maximal est de 30 000 euros pour réaliser des travaux d’éco-rénovation, et sa durée de remboursement est de 10 ans.

- Le CITE (Crédit d’Impôt pour la transition énergétique) : il est accessible aux propriétaires occupants et locataires. Il permet de déduire de l’impôt sur le revenu 30% des dépenses jusqu’au 31/12/2017.

- Les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) : ce sont des aides financières pour les propriétaires réalisant des travaux de rénovation énergétique. Le montant de ces « primes énergie » peuvent aller jusqu’à 10% du montant des travaux.

Il existe encore d’autres avantages comme la TVA à taux réduit ou encore le programme « habiter mieux » de l’Anah (agence nationale de l’habitat).

 

Etre bien attentif à chaque étape

Une fois les travaux terminés, il est important de ne pas oublier l’étape de réception des travaux et surtout l’établissement du procès-verbal de chantier qui doit être fait avec l’entreprise.


Publié par M.S. le 13/12/2016