Les jardins du manoir d'Eyrignac : la découverte de l'art topiaire

Publié le 30/10/2008 - Imprimé le 21/09/2019

Les jardins du manoir d'Eyrignac : la découverte de l'art topiaire

C'est dans les Jardins du Manoir d'Eyrignac, près de Sarlat, dans le Périgord noir, que l'on trouve l'une des plus belles représentations de l'art topiaire du XXe siècle. Venez découvrir un jardin à la française, entretenu dans la plus grande tradition : à visiter toute l'année.


L’art topiaire, qu’est ce que c’est ? 

Cet art ancestral, né à l’époque de la Rome antique, consiste à tailler des formes dans des arbustes persistants ou à palisser des plantes grimpantes comme une sculpture végétale. Le mot vient de topia (jardin d’agrément) et de topiarus (dessinateur de jardin).  Au XVIIe siècle, Versailles et les jardins à la française portent cet art à son plus haut point de perfection.

Dans les jardins du Manoir d’Eyrignac, vous pouvez encore admirer ces délicates broderies déclinées en camaïeux de verts. Point par point, comme une tapisserie, les buis, les ifs, les charmes et les cyprès des Jardins du Manoir se déclinent à l’infini dans des formes figuratives ou géométriques.

On découvre des spirales de buis au détour d’un point de repos ombragé, des arabesques en volutes posées telles un tableau sur le parterre français, des contreforts en spirale ou encore des boules et des cônes de buis bordant les bassins. Les topiaires ici sont rois et se façonnent avec rigueur et passion. On admire le savoir-faire de l’équipe de jardiniers qui entretient le domaine et qui se transforme ici, en véritable « chirurgiens des jardins ».

Une taille faite à la main, fidèle à la tradition

Les haies, toutes espèces confondues, représentent plus de quatre hectares. Pour vous rendre compte, imaginez une haie  d'un mètre de haut sur un mètre de large et sur quinze kilomètres de longueur! Ici, aucun bruit de machine ne vient troubler la promenade : tous les travaux de taille et d’entretien se font à la cisaille à main, au cordeau, au fil à plomb et les déchets sont ramassés au râteau.

L’entretien du jardin du manoir d’Eyrignac est un travail de tous les instants, été comme hiver. Les charmes sont taillés quatre à cinq fois par an, tandis que les ifs et les buis dont la pousse est plus lente, sont taillés deux fois par an. La première taille des charmes a lieu fin mai. C’est un grand événement pour le visiteur qui peut alors découvrir le travail minutieux et précis de la taille.

Pendant trois semaines, tout ce petit monde manie avec dextérité cordeau, fil à plomb et râteau : un véritable travail d’orfèvre. Il faut par exemple une semaine entière rien que pour l’allée des charmes, l’allée principale du domaine. A Eyrignac, il y a, tous végétaux confondus, près de 200 topiaires, ce qui représente plus de 4000 m2 supplémentaires à tailler chaque année.